5 bonnes raisons d'investir dans la coopérative

1/ Finance solidaire intergénérationnelle

Personne ne souhaite la disparition des plus âgés, car avant d’être une catégorie démographique ce sont nos parents et grands-parents. Le vieillissement de notre population entraîne un accroissement de la part des inactifs ainsi que de leurs besoin. Pour qu’ils puissent continuer à vivre décemment, les jeunes actifs, qualifiés d’actifs solidaires, permettent au travers de leur épargne d’offrir aux octogénaires les moyens financiers pour demeurer à domicile, adapter leur environnement, préparer le financement de leur dépendance et enrayer ainsi le processus de la perte d’autonomie.

2/ Réduction d’impôts

La réduction de l’impôt sur le revenu de 18% du montant de la souscription. La réduction de l’impôt sur la Fortune de 50% du montant de la souscription. En complément de cette réduction, pendant la durée de détention, la valeur de la souscription au 31 décembre de chaque année est exclue de l’assiette taxable de l’ISF.

Schéma Réduction ISF

3/ Mutualisation

Lors de la création des caisses de retraites en 1945, le rapport entre cotisants et retraités était équilibré sur le plan arithmétique et donc sur le plan économique. En réunissant et en mutualisant les apports financiers réalisés par la catégorie de la génération actif solidaire, le premier hémisphère, la coopérative redistribue sous forme de rentes viagères aux personnes âgées qui deviennent les bénéficiaires de l’activité, ils représentent ainsi le deuxième hémisphère. L’idée novatrice de la coopérative est de mutualiser les risques à partir du financement viager. (le concept de Reverse mortgage aux USA)

4/ La part sociale

La valeur de chaque part sociale constitue une partie du capital social et une partie des actifs détenus par la coopérative. A la différence du don, le financeur retrouve son capital (et des intérêts en fonction de sa durée de participation).  A la différence de la finance spéculative, il ne va pas chercher à atteindre des niveaux élevés de rentabilité, faisant fi, en l’occurrence, de toutes notions humanistes, sociétales, voir salariales.

Ouvrir un compte sociétaire au sein de la coopérative Les 3 Colonnes, c’est placer de l’épargne ou un capital qui servira à l’acquisition d’actifs immobiliers occupés par nos aînés. Le financeur possède à travers ses parts une partie des actifs détenus par la coopérative et sécurise ainsi sa participation.

5/ Le financement circulaire de l’autonomie

L’innovation sociale Les 3 Colonnes est basée sur la circulation et le partage de l’épargne. Le plan de génération solidaire réinvente un mode de financement basé sur un cycle de notre vie (5ème Risque). L’épargnant (le financeur) apporte un financement par le biais de la coopérative et permet de transformer l’actif fixe (solide) du retraité en actif liquide.

Le retraité profite de l’usage de son bien (sa priorité) tout en finançant une partie de ses dépenses de santé et son maintien à domicile. Puis le cycle financier enclenché continue de tourner, l’actif fixe devenu liquide revient au financeur après une valorisation raisonnable, et pourra de nouveau être utilisé et réinjecté dans la coopérative pour un autre bénéficiaire.

Carte interactive : répartition nationale de nos bénéficiaires / Cliquez